Accueil
NEWS
Bureau
Practice
Ecole de Golf
Accès Membres EGA
Compétitions
Album Souvenirs
Coin des affaires
Golf et sa pratique
Histoire du Golf
Règles de Golf
Les Modes de Jeu
Les Conseils de Jeu
Calcul Handicap
Compétitions sur 9 trous
Histoire du golf en dates
Golf en chiffres
Swing en Détail
Animations Golfiques
Le meilleur ball striker
Définition du mot Golf
Le Mulligan
Les records
Poésie Golfique
Citations Golfiques
Actualités Golf
Aide & Divers
<Octobre 2017>
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
 
Jour en cours
Important
Evènement
Compétition
Fêtes
ELODIE
SALOME
Anniversaires
PASCAL B
HERVE S
JOEL V
SEBASTIEN W
Fédération Française de Golf
Accès Informatique Réservations Golfs
Ville d'Ermont
Météo France
ryder_cup
Code QR Mobile Ermont Golf Association
Vous êtes ici: Page d'accueil > Golf et sa pratique > Le Mulligan

Le Mulligan

Mulligan

Quel golfeur n’a pas déjà entendu des phrases tel que « Ah non, moi j'prends pas ça, un Mulligan ! » ou « Ça fait pas partie des règlements, c’t’affaire là ! » ? Un joueur qui dit prendre un mulligan dans un endroit où il y a plusieurs golfeurs entendra sûrement ce genre de commentaires alors que d'autres sembleront intentionnés au plus haut point à compter les nuages ou à avoir une fixation philosophique sur le bout de leurs souliers.

Avant d’expliquer mon point de vue, laissez-moi d’abord vous raconter l’origine du fameux mulligan. La légende raconte qu’un certain Docteur Mulligan, membre du club de golf Country Club de Montréal de Saint-Lambert, avait l’habitude d’aller jouer au golf avec ses amis entre deux visites. Malheureusement, ce cher Docteur arrivait toujours en retard. Il se précipitait sur le départ du no 1 où l’attendaient ses amis, sans être réchauffé, et sans avoir tapé une seule balle. Bien entendu, cette première balle était souvent désastreuse, et ses amis l’autorisaient souvent à rejouer une balle. C’était la balle du Docteur Mulligan !

Le mot mulligan se retrouve dans plusieurs lexiques sur le golf; donc, théoriquement, il existe….sauf pour les professionnels et les tournois où il est prohibé. S’il est mentionné à quelques endroits, nous pouvons donc affirmer qu’il n’est pas une entité extra-terrestre, mais une dynamique du jeu qui s’applique dans certains cas. Les pros n’utilisent pas de Mulligan, pas plus qu’ils n’utilisent de voiturettes électriques, ou la formule de jeu Chicago, Balle rose ou Bingo-Bango-Bongo. Prendre un Mulligan pour un joueur moyen ne changera pas grand-chose à sa carte de pointage, mais il devra le faire tout de même selon certaines règles. Au départ, il est de mise d’établir une entente au sein du quatuor. La pratique courante veut qu’un seul Mulligan soit pris au besoin pendant la partie, soit au premier trou ou à n’importe lequel des 18, selon l’accord des joueurs. Bien entendu, il est de mise d'avoir consensus et que celui qui n’en aura point pris ne s’enlève pas un coup à la fin de la partie ! Le plus important est de bien comprendre que, si le joueur décide de prendre un Mulligan à la suite d’un coup de départ qu’il juge raté, sa deuxième balle remplace la première qu’il doit oublier complètement et qu’il doit s’en tenir à sa deuxième balle, même si elle est pire que la première.

Évidemment, politesse oblige, celui qui décide de se prévaloir de son privilège se retirera et jouera son nouveau coup après que tous ses partenaires auront frappé leur coup de départ. Prendre ou non un mulligan est une affaire de choix, et loin de moi l’idée de le défendre à tout prix, mais les options de ce beau sport sont aussi de respecter les autres joueurs, au même titre qu’il y en a peu qui peuvent se permettre de critiquer l’élan arrière peu commun de John Daly ou la drôle de manière de tenir son bâton de Sergio Garcia !

Chacun doit trouver son plaisir au sein de son groupe, et le plus important est de respecter l’étiquette et les autres, alors mulligan ou pas, ça ne changera pas beaucoup l’aspect du jeu, à moins d’avoir comme partenaire un joueur du calibre de celui qui annonce les pastilles à la télé. Vous n’aurez alors peut-être pas besoin d’un Mulligan….mais d’un Docteur.

Michel Marchand
Auteur de cet article

Voir l'excellent site le Golfeur
Le Golfeur